Un programme intense était à l’ordre du jour de la réunion du 8 octobre 2015. La plupart des questions, à travers les travaux, portaient sur les économies d’énergie et par là-même la protection de l’environnement : dynamisation de la rue Jean Jaurès (FISAC), accueil du Greta, construction d’une chaufferie bois, rénovation de l’école maternelle, mise aux normes de l’éclairage du stade et lancement d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH). Parmi toutes ces questions nous retiendront plus particulièrement le commerce de proximité et l’accueil du Greta.

Dynamisation de la rue Jean Jaurès

Comme dans tous les centres villes, les commerces de proximité valsois souffrent de la concurrence des zones commerciales plus faciles d’accès, avec une offre plus développée, mais aussi celle du e-commerce. La municipalité a déjà engagé de nombreuses actions pour soutenir la dynamique commerciale : aménagement des rues et avenues du centre ville, soutien aux animations, création d’un site internet sur le commerce et l’artisanat valsois ainsi que communications lors des manifestations. Mais, en partenariat avec les acteurs, la commune veut aller plus loin pour permettre aux entreprises commerciales et artisanales de se maintenir et de se développer. En conséquence, la commune vient de lancer une étude de diagnostic afin de poser sa candidature à l’appel à projet auprès du Fonds d’Intervention pour les Services d’Artisanat et de Commerce (Fisac).

Accueil du Greta

Le Greta Vivarais Provence (Groupement d’établissements de formation pour adultes), installé à Aubenas, couvre l’Ardèche méridionale et de la Drôme provençale. Il emploie 80 formateurs et reçoit environ 1 200 stagiaires par an. Le local dans lequel il est installé, à Aubenas, vétuste et peu fonctionnel, n’offre plus des conditions satisfaisantes d’accueil.  En conséquence, l’administration du Greta a décidé de louer, pour une durée de 15 ans, 1 500 m² de locaux sur le site de la Treuillère. Les bureaux et salles de classes seront aménagés directement par le Greta dans le cadre des chantiers école. Le chauffage sera assuré par une chaufferie bois dont l’étude de faisabilité vient d’être lancée. L’installation est prévue pour septembre 2016. C’est un flux d’activité complémentaire et intéressant pour la commune de Vals avec des retombées directes.

A la fin du conseil municipal, Jean-Claude Flory a apporté son soutien à l’ADAPEI et a demandé aux élus de se mobiliser, notamment, dans le cadre de l’opération brioches.