Vendredi 3 février 2017, l’association Béthanie, présidée par Bernard Ambrosia, a inauguré l’Unité d’Enseignement Maternel (UEM) ouverte à l’école maternelle publique du parc Jean Jaurès, en septembre 2016.

Il s’agit de la première unité de l’Ardèche. Aux côtés de Bernard Ambrosia étaient présents à l’inauguration : Jean-Claude Flory, conseiller régional – maire de Vals, Catherine Pallies-Maréchal, Déléguée départementale de l’Agence Régionale de Santé, Christophe Mauny, Inspecteur d’Académie de l’Ardèche, Rémy Bauer, directeur général de l’association Béthanie et Dominique Beneult, directrice adjointe de l’UEM. Gérée par Béthanie, cette classe « autisme », d’une capacité de sept places, soutenue par l’Agence Régionale de Santé, l’Education Nationale et la commune de Vals-les-Bains, a accueilli, le 19 septembre 2016 ses deux premiers élèves.

Cette classe est le fruit d’un appel à projet lancé par l’Inspection d’Académie en Ardèche. Parmi plusieurs établissements spécialisés dans l’accueil et la prise en charge d’enfants handicapés, c’est l’Institut Médico Educatif « Le Jardin des Tisserands » géré par l’association Béthanie, qui a été retenu pour le conduire. La création de cette classe, en partenariat avec la municipalité de Vals-les-Bains, permet d’accueillir en milieu scolaire 7 enfants atteints d’un repli sur soi accompagné de la perte du contact avec le monde extérieur.

Son objectif est de permettre à certains d’entre eux d’intégrer le milieu scolaire classique à l’issue des trois années de maternelle. L’accueil de ces enfants en maternelle nécessite des locaux adaptés : une salle de classe, doublée d’un espace particulier où les enfants peuvent prendre leur repas et faire la sieste. A Vals, une salle de classe inutilisée qui correspondait à ces critères a fait l’objet d’aménagements spécifiques.

La cantine scolaire leur fournit les repas. Les enfants sont accueillis 39 semaines par an. Leur prise en charge, depuis leur arrivée à l’école jusqu’à ce que leurs parents viennent les chercher, est entièrement assurée par le personnel de Béthanie et d’une enseignante, agent de l’Education Nationale. Bernard Ambrosia exprima sa satisfaction de voir Béthanie répondre une nouvelle fois aux besoins d’accompagnement d’enfants présentant des troubles du spectre autistique et remercia ses interlocuteurs de leur confiance ainsi que l’équipe de professionnels qui a permis de mettre en œuvre l’UEM : « Cette réalisation nous parait exemplaire, car elle s’inscrit dans un partenariat fort associant l’Agence Régionale de Santé, l’Education nationale, la municipalité de Vals-les-Bains, les parents d’enfants du territoire et l’association Béthanie. Prévu dans le cadre du plan autisme ce dispositif innovant a une finalité noble : permettre le retour dans le système de la scolarité ordinaire, d’enfants aujourd’hui empêchés d’y accéder et c’est bien cela l’essentiel.

L’association Béthanie quant à elle démontrera une nouvelle fois sa capacité d’adaptation et sa capacité à répondre rapidement à l’évolution des besoins et des politiques publiques, mais aussi d’être un partenaire stable, attachée avant tout à la qualité des accompagnements qu’elle met en place. Je crois pouvoir dire sans trop m’avancer que les premiers résultats enregistrés dans les accompagnements s’avèrent tout à fait positifs, les enfants concernés ayant déjà fait des progrès notables depuis leur arrivée ».

Jean-Claude Flory salua l’investissement de Béthanie, le travail collectif au service des familles et la mobilisation de l’équipe entourant les enfants.