Festi’Vals du Jeu - Les 19 et 20 juillet, dans le parc du Casino

Vendredi dernier, Jacqueline Roussel-Dupuis, présidente du centre culturel de Vals et du Vivarais, Anne-Hélène Maussier, directrice de l’établissement culturel, et Jocelyne Vernhes, membre du CCVV, ont présenté avec Jean-Claude Flory, maire de Vals-les-Bains, le prochain Festi’Vals du jeu, dont la préparation a été suivie par Françoise Chasson, adjointe à la culture.

Le samedi 19 et dimanche 20 juillet, pour le plus grand plaisir des vacanciers, des curistes et des Ardéchois, Vals-les-Bains sera une nouvelle fois le centre d’intérêt des passionnés de jeux. La station thermale accueille dans le parc du Casino la vingt-quatrième édition du Festi’Vals du jeu. De 16 heures à 23 heures, les animateurs présenteront gracieusement au public plus de 300 jeux différents des cinq continents. Seul ou en famille, chacun pourra découvrir des jeux traditionnels ou insolites. Parmi les nombreux jeux proposés : jeux d’adresse avec les quilles au maillet, les billes ; jeux de réflexion avec les échecs, les dames, le GTP compet’... ; jeux du monde avec la maison des jeux de Grenoble qui présentera des jeux d’Asie, d’Amérique, d’Afrique, d’Océanie et d’Europe ; jeux surdimensionnés ; jeux traditionnels avec les boules carrées, jeux de bistrot… Des artisans du jeu feront découvrir leurs créations. L’association Huilétic, basée à Asperjoc, qui collecte les huiles alimentaires usagées auprès des restaurateurs et des particuliers (80 000 litres en 2012), présentera son jeu sensibilisant les enfants sur la nécessité de protéger l’environnement et sur les méfaits des rejets sauvages des huiles dans la nature. Les tout petits auront à leur disposition l’îlot enfants avec jeux en bois et, de 16h à 18h, la pèche aux canards. L’espace petite enfance leur proposera des jeux d’éveil, des jeux de toucher, sonores et visuels. Durant le festival des concours et des démonstrations ponctueront la manifestation. Entrée libre. La présidente remercia la municipalité pour son fidèle soutien financier et logistique. Elle exprima également son inquiétude pour les années à venir et lança un appel auprès de tous les partenaires : « Au vu de la situation économique difficile et de la baisse des soutiens financiers apportés par les acteurs publics aux événements culturels, nous avons besoin de la mobilisation de tous les partenaires pour maintenir à un haut niveau le festival et la programmation culturelle en particulier ».