Mercredi dernier, Jean-Claude Flory, maire de Vals-les-Bains, conseiller régional, a présenté ses vœux à la population, au monde associatif et aux acteurs économiques de la commune. La cérémonie se déroula en présence de représentants de l’Etat, d’Anne Ventalon, de Jean-Pierre Constant, conseillers départementaux, d’élus de communes voisines ainsi que des représentants des administrations et du monde enseignant.

Après avoir eu une pensée pour les victimes des attentats de janvier et novembre 2015 et salué tous ceux qui sont engagés au service de la défense de la France et de la protection des citoyens, Jean-Claude Flory salua le travail de l’ensemble des acteurs qui façonnent et font l’attrait de Vals. Il mit en avant le vivre ensemble : « Cela veut dire que chacun doit se sentir concerné par notre lieu de vie commun. C’est la préservation et la valorisation de notre lieu de vie, au plan environnemental, au plan de la propreté, mais également au plan social et économique. Acheter local, c’est soutenir la vie de sa commune ».

Le maire souligna la baisse massive des dotations de l’Etat aux communes ainsi que les contraintes de plus en plus fortes dont elles doivent faire face : rythmes scolaires, inflations des normes, fin de l’aide aux communes pour l’instruction des actes d’urbanisme, pression accrue sur les dépenses de fonctionnement qui se répercute sur l’investissement et la commande publique… Il rappela l’impact des intempéries de 2013 et 2014 pour la commune : «  Le montant des dommages s’élève à 2 millions d’euros. 50 % des réparations ont été effectuées. Le solde sera réalisé en 2016 et 2017 ».  

Pour Jean-Claude Flory, la situation économique et sociale en France et, plus particulièrement dans notre bassin de vie, est difficile : « Le niveau du chômage atteint n’a jamais été aussi haut alors que dans d’autres pays européens, il a baissé d’une manière sensible. Le taux est de 10,6% en France alors qu’il est de 5 à 6 % en Allemagne et en Grande-Bretagne ».

Il inventoria les actions communales réalisées en 2015 : rénovation de la Treuillère, renouvellement du classement de la commune en station de tourisme, labellisation du séquoia du parc de l’Intermittente, agrément pour les sources du site de la Lauzière…

Tout en mettant en exergue le contexte national de contrainte budgétaire et la poursuite de l’effort en matière de gestion et de finances communales, le maire présenta les perspectives 2016 : accueil à la Treuillère du GRETA, démarrage de la réhabilitation de la Chaze, premières études avec EPORA pour l’aménagement de l’ancien site de la CMA, ouverture du de la maison de santé, mutualisation des services et des moyens au sein de l’intercommunalité, réception des travaux du Bosc dont la capacité passe de 80 à 103 résidents… Il réaffirma les priorités fixées lors du dernier renouvellement du conseil municipal : « Au cours du mandat, sous réserve de l’obtention des financements, nous créerons une nouvelle crèche, nous rénoverons le gymnase et, en partenariat avec le Syndicat intercommunal pour le Thermalisme et l’Environnement, nous doubleront la capacité d’accueil du centre thermal ». 

Il conclut en encourageant chacun d’entre nous à cultiver cette solidarité et ce dynamisme qui font l’âme de notre commune : « Le vivre ensemble, les projets communs, le rassemblement autour de la volonté de faire avancer notre ville sont autant de raisons d’être optimiste pour cette nouvelle année ».

Légende photo : Jean-Claude Flory et les membres du Conseil municipal.