Site Paul Ribeyre

Sont implantés 2 pôles :

Un pôle de soins de suite et de réadaptation.

Un pôle de médecine physique et de réadaptation.

Les patients peuvent être admis

Les patients peuvent être admis :

  • pour une hospitalisation en soins de suite et de réadaptation 
  • pour une cure thermale avec hospitalisation, notamment lorsque l’état de santé ne permet pas la cure en dehors du milieu hospitalier.

La cure thermale est alors un outil thérapeutique complémentaire des autres traitements, et ne peut se substituer à eux. Sont donc hospitalisés :

Les patients présentant un diabète déséquilibré et un état de santé justifiant la prise en charge hospitalière, ceux pour lesquels il est nécessaire d’effectuer un bilan plus complet afin de permettre une réadaptation pour difficultés du suivi du traitement hygiénodiététique (régime alimentaire, exercice physique, arrêt du tabac), et donc une réinsertion, ceux pour lesquels, après épuisement des traitements oraux, un passage à l’insuline semble indispensable, les patients diabétiques pour la survenue de complications, en particulier des problèmes cicatriciels en postopératoire avec déséquilibre transitoire, ou, par suite de maux perforants plantaires, nécessitant des soins de suite particulièrement longs et spécialisés.

Les patients hospitalisés

Fontaine du ParcLes patients hospitalisés dans ces services bénéficient :

  • d’un projet de soins individualisés :

soins thérapeutiques et surveillance pluriquotidienne par du personnel soignant formé aux techniques spécialisées et adaptées aux soins (pompe à insuline, holters glycémiques, alimentation par voie parentérale, décapage cicatriciel...),

en outre, ils font l’objet d’un projet éducatif :

Une éducation personnalisée et/ou collective aux techniques d’injection de l’insuline, à la connaissance des insulines injectées, à l’adaptation thérapeutique, à l’auto-contrôle et à l’auto-surveillance avec évaluation des acquis à l’admission et en fin de séjour, après évaluation des besoins et des attentes du patient en terme d’éducation sur le plan diététique, est réalisée une éducation nutritionnelle avec apprentissage des facteurs de risque, éducation diététique individuelle complétée par des séances collectives et formation pratique à la cuisine adaptée à son état.

Une éducation à l’activité physique pour une réadaptation à la dépense physique et un ré-entraînement à l’effort. Le soutien psychologique et de ré-entraînement à l’activité physique est pris en charge par des professionnels paramédicaux.

Médecine physique et réadaptation

Le pôle de médecine physique et de réadaptation permet, par sa polyvalence, de recevoir des patients dans différentes spécialités : orthopédie, traumatologie, neurologie, rhumatologie… Le pôle comprend deux unités de 30 lits chacune avec une équipe de soins travaillant en collaboration avec l’équipe de rééducation. L’équipe de rééducation pluridisciplinaire accueille les patients au niveau du plateau technique comprenant :

  • une piscine de 100 m2, 
  • un gymnase de 230 m2 tout équipé : mécanothérapie, musculation, parcours de marche, rééducation, 
  • une salle de neurologie et d’électrothérapie de 70 m2, 
  • une salle d’ergothérapie de 70 m2 avec une cuisine ergonomique 
  • et une salle de bains de simulation.

La cure thermale avec hospitalisation

TransatLa cure thermale avec hospitalisation :

La station de Vals-les-Bains est agréée pour le traitement des maladies des voies digestives et métaboliques.

Les patients admis pour “cure thermale AVEC hospitalisation”, en plus des soins et bilans déjà développés dans le chapitre consacré aux admissions en soins de suite et de réadaptation, se rendent, sur rendez-vous, aux “thermes de Vals” (établissement indépendant du Centre Hospitalier Paul Ribeyre).

Cet établissement thermal dispense des soins thermaux aux curistes libres ou hospitalisés au Centre Hospitalier. Il accueille des personnes pour lesquelles une cure thermale a été prescrite, présentant une affection associée qui nécessite une surveillance hospitalière pendant la cure.

L’hospitalisation est prévue pour 18 jours de soins. En complément de la cure de boisson, base fondamentale du traitement, le traitement thermal comprend : des pratiques thermales externes (bains, massages, douches, cataplasmes, compresses…) prescrites par le médecin en fonction de l’état de santé du patient, avec en corollaire, une surveillance et un suivi de l’affection en fonction du traitement thermal prescrit.

La diabétologie

VenusEn matière de diabétologie, les différents services s’attachent à conjuguer 4 verbes, à savoir :

  • effectuer un bilan 
  • traiter 
  • éduquer 
  • prévenir les complications.

En matière d’éducation, la personnalisation de l’enseignement théorique et pratique, et les efforts constants en matière de diététique, ont pour point fort la volonté de faire en sorte que l’apprentissage, le “Savoir” soit corrélé par “Le Savoir- Faire” et par le “Faire” de la personne diabétique, l’amenant à un auto-contrôle de sa maladie, pour une meilleure réinsertion dans son milieu de vie.

De multiples réalisations, visant à améliorer les soins et le confort du patient, ont été programmées ces dernières années dans les différents services de diabétologie.