Vendredi 12 avril, Françoise Souliman, préfet de l’Ardèche, Jean-Claude Flory, maire-conseiller régional, Jean-Paul Poulet, président de la chambre de commerce et d’industrie de l’Ardèche, Fabienne Munoz, présidente de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Ardèche, et Luc Caron, président de l’association des commerçants et artisans de Vals-les-Bains, ont signé la convention d’opération collective en milieu urbain dans le cadre du Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC), en présence de Patrick Leverino, sous-préfet de Largentière, de Fabrice Brun député de l’Ardèche, d’Anne Ventalon, conseillère départementale et de Patrick Laviale, vice-président de la communauté de communes du bassin d’Aubenas. La convention a été conclue pour une durée de trois ans dont le point de départ est la date de notification de la décision FISAC, soit le 16 janvier 2019.

Ce fonds d’intervention d’aide à la modernisation des entreprises artisanales, commerciales et de services implantés sur le territoire de la commune de Vals les Bains vise à aider les petites entreprises locales à s’adapter aux mutations de leur environnement et d’assurer à plus long terme le maintien et le développement d’activités économiques saines sur ce territoire, ainsi que le maintien et le développement de l’emploi.

Les dépenses éligibles aux aides du FISAC portent sur la mise en accessibilité des établissements recevant du public et la modernisation des entreprises : rénovation des façades, des devantures, des enseignes des commerces, sécurisation des locaux commerciaux. Sont également éligibles les dépenses permettant de satisfaire une clientèle plus grande ainsi que les investissements de productivité ou d’attractivité permettant à l’entreprise d’accroître sa rentabilité ou son efficacité.

Le montant des dépenses subventionnables ne peut être inférieur 3 000 € HT par dossier et le montant cumulé de dépenses subventionnables par projet est plafonné à 20 000 € HT. Les taux d’intervention pour les aides à l’accessibilité et à la modernisation des entreprises est fixé à 40 %. La subvention allouée comprend la participation financière de la Commune, celle de l’Etat au titre du FISAC, celle de la Communauté de Communes du Bassin d’Aubenas et celle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le dossier de subvention est instruit par la commune.

Jean-Claude Flory a précisé les actions de la commune en faveur de l’économie de proximité : « Nous menons depuis plusieurs années des actions fortes en ce sens Face à l’enjeu de maintenir un rôle de proximité pour les commerces, les services et l’artisanat de la commune, nous avons décidé d’élaborer une stratégie de revitalisation de l’appareil commercial, sur les périmètres marchands les plus impactés par la vacance, notamment en engageant une dynamique collective au service de la vie commerciale, en l’intégrant dans les autres projets plus globaux (extension des thermes, revitalisation du quartier du Château, mise en valeur des barrages et de la rivière Volane, etc.) et en retissant un lien plus fort entre le secteur des thermes et celui de la rue commerçante Jean Jaurès…».

Madame le préfet et le député ont salué le dynamisme de la municipalité qui ne cesse de développer son territoire.

Pin It on Pinterest

Share This